RWANDA POLITIQUE

Menu Principal

Main Menu

Deuxième écrit de Nyanza.


(F. Nkundabagenzi,RWANDA POLITIQUE 1958-1960, pp.36-7)

Au cours de l'année 1958, la doctrine politique des Tutsi fut condensée dans deux écrits rédigés à Nyanza, l' un le 17, l' autre le 18 mai 1958 et signés, l'un par 12 « bagaragu b' ibwami bakuru » , l'autre par 14 Banyarwanda présents à Nyanza.

18 mai 1958



Au Mwami, Ch. L.P. Mutara Rudahigwa, et
A Messieurs les Membres du Conseil Supérieur du Pays du Ruanda,

Voici ce que nous Banyarwanda nous vous disons :

Nous vous exposons nos doléances à propos des ibikingi, et des amasammbu, propriétés exclusives de leurs possesseurs comme le Rwanda est la propriété exclusive du Mwami. Nous vous disons que comme le Rwanda ne peut être vendu, ainsi nous nous opposons, au nom de tous les possesseurs des amasambu et des ibikingi, à la vente de ceux-ci :
Voici la raison pour ce refus :

  1. C’ est une coutume de tous les temps, depuis le premier homme, que celui qui reçoit une chose en servage peut se voir enlever ladite chose s’il commet quelque faute. Quelle faute avons-nous commises pour voir spolier nos amasambu et nos ibikingi ?
  2. Pour quelle raison veut-on procéder au partage des ibikingi et de nos amasambu, alors qu’ au Ruanda il y a de bons endroits inhabités dont peuvent bien profiter tous les Banyarwanda pour y installer leurs cultures et y faire paître leurs troupeaux ? Il y a beaucoup d’ endroits inhabités : 1)Bugesera ; 2)Rukaryi ; 3) Icyanya ; 4) Bgiliri ; 5) Mubari ; 6) Umutara ; 7) Kinyamahinda ; 8)Umugamba ; 9) Rweya. Tous ces endroits sont inexploités au détriment des hommes et du bétail alors, qu’anciennement, ils étaient habites et qu’on y faisait paître du bétail (probablement allusion au tsé-tsé).

Précédemment vous avez envoyé des gens au Gishari-Mukoto pour qu’on ne soit pas trop à l’étroit dans le Pays. Pour quelle raison est-ce qu’actuellement vous voulez faire le partage des ibikingi et des amasambu entre les Banyarwanda alors qu’il existe des endroits inhabités, endroits sous votre dépendance ?Déjà les amasambu et les ibikingi sont insuffisants à cause du grand nombre d’habitants et du bétail : si maintenant vous voulez en faire le partage entre tous les habitants, il y aura des révoltes dans tout le pays et vous allez faire mourir et ceux qui en ont et ceux qui n’en ont pas, de sorte que ceux qui en auront les possibilités seront forcement obligés d’émigrer vers les pays britanniques.

Voici par exemple de la bonne valeur pour ces contrées désertes : lors des tournées jubilaires du Mwami, à Gahini, dans les différentes présentations, se trouvait une vache très remarquable issue de ces régions. Le Mwami l’a bien vue ainsi que les Chefs Karisa et Segikwiye et tout le public présent.

Nous sommes entourés d’ autres pays : Urundi, Congo Belge, Uganda, Ankore, Toro. Tous ces pays jouissent d’ une paix et d’une tranquillité parfaites. Toutes les coutumes ancestrales n’ont subi aucun changement, nous ne parlons évidemment pas des mauvaises coutumes du paganisme.

Est-ce qu’il n’y a de gouvernement qu’ici ? Nos civilisateurs-éducateurs ne sont pas comme ceux d’ ailleurs ?

Messieurs les Membres du Conseil Supérieur du Pays, vous êtes les responsables du Pays : c’ est pour cela que vous avez été élus. Nous vous demandons de rechercher les personnes qui, continuellement, provoquent tant de troubles révolutionnaires dans le pays. Nous vous prions de nous les trouver. Nous désirons que la paix et la tranquillité règnent ici comme elles règnent dans les pays qui nous entourent.

Nous les Banyarwanda présents à Nyanza, (sé) par 15 vieux Batutsi, grands bagaragu de l’Ibwami.

(Sé)KAYIJUKA,KIBIBIRO
SERUKAMBA, BUSERUKA,
RWESA, RUVUGWAHO,
RUZAGIRIZA,NYIRUBUYOMBERO
SEKABWA,RWASHA,
NKERAMIHETO,MUKOMANGANDO,
NYAKARASHI,SEZIBERA.

Menu Principal

Main Menu