Mise en garde contre le Parti Social Hutu

Menu Principal

Main Menu

Mise en garde contre le Parti Social Hutu

(F. Nkundabagenzi,RWANDA POLITIQUE 1958-1960, p.140)

Nyundo et Kabgayi, le 11 octobre 1959

STRICTEMENT
CONFIDENTIEL



Aux Supérieurs et autres prêtres
des Vicariats Apostoliques du Ruanda.



Chers Confrères dans le Sacerdoce,

Ainsi que nous l'avons annoncé dans notre précédente circulaire confidentielle sur le parti "UNAR" de vous éclairer sur chaque parti au fur et à mesure de leur apparition, nous vous faisons parvenir un nouveau document pour vous éclairer sur le nouveau mouvement politique qui vient de se manifester au Pays. Il concerne le Parti Social Hutu d' Astrida ( Ishyaka ry'Abahutu).

A l'occasion de son premier Meeting, son chef a publié le texte ci-joint.

Nous sommes obligés à propos de ces textes de faire des remarques suivantes que vous voudrez bien communiquer de la même façon que nous l'avons demandé dans notre première circulaire.

  • 1)Ces textes manifestent un esprit non chrétien de haine raciste incompatibles avec les enseignements et les exhortations de Notre Seigneur et de la Sainte Eglise. L'Eglise est pour tout le monde, aime toutes les races de la même façon et demande que tous les hommes et toutes les races s'aiment, s'estiment, et s'entraident mutuellement. Même si un groupe s'organise pour son intérêt propre, il ne peut jamais le faire en effet en violant les lois du Bon Dieu. Qui dit le contraire est contre l'Eglise et ses enseignements.

  • 2) Ces textes vous montreront également que les déclarations de vos Evêques sur le Kalinga sont déformées et mal interprétées. Ce n'est pas à un laïc, surtout à l'occasion d'un meeting politique, de publier ni surtout de travestir en les publiant, les paroles des Evêques.

    Voici en Kinyarwanda le texte authentique que vous pouvez lire à vos fidèles: [N.d.l.r. les auteurs publie ici leur précédente circulaire]

  • 3) Nous protestons contre la façon abusive avec laquelle on tente de se servir de l'Eglise et de sa doctrine, comme d'un paravent en faveur d'un parti politique. L'Eglise est au dessus des partis et leur demande seulement de ne rien faire qui soit opposé à la loi divine. Une fois de plus, nous vous supplions d'être prêtre et uniquement prêtres et de témoigner une charité et de la délicatesse dans cette charité à tout le monde.

Nous vous redisons notre profonde affection dans le Christ.



Aloys Bigirumwami,
Vic. Ap. de Nyundo.

André Perraudin,
Vic. Ap. de Kabgayi.

Menu Principal

Main Menu