Archives du Rwanda -- Rwanda Archives
Inyandiko zibutsa amateka
Histoire du Rwanda -- History of Rwanda
Amateka y'u Rwanda
Société -- Society
U Rwanda n'Abanyarwanda
Littérature orale -- Oral Literature
Ubuvanganzo nyemvugo
Lu Pour vous -- Read for you
Ibyo mwasomewe
About Us Videos Media Studies Dossiers//Special Pages Recherche//research

Menu Principal

Main Menu

Mémoires --Theses

Souhaiteriez-vous voir votre mémoire publié sur cette page ou envoyer un commentaire? Cliquez ici pour contacter le Webmaster. Would you like to have your thesis published on this page or send a comment?
Click here to contact the Webmaster

Les règles  fondamentales du droit international humanitaire dans la réalité des conflits armés internes contemporains en Afrique

(Sylvere Ndayambaje)

Sylvère Ndayambaje

Sylvère Ndayambaje,
Doctorant en Histoire de l’Université de Yaoundé I ; Expert en Questions de Défense et de Sécurité, Stratégie, Gestion des Conflits et des Catastrophes

La guerre est la chose la plus horrible qui ait pu arriver à l’humanité. Elle cause des dégâts et des souffrances insupportables pour la conscience humaine. Mais en même temps, elle est un phénomène rattaché au rayonnement des empires et des Etats depuis des siècles. C’est pour cette raison qu’il est quasiment impossible d’envisager son interdiction absolue. A défaut donc de l’abolir, l’humanité a néanmoins pensé à atténuer ses effets dans la mesure du possible. C’est dans cette optique qu’a été crée les règles du Droit International Humanitaire. L’existence du droit Humanitaire est de ce fait liée  aux conflits armés, et il a pour but d’humaniser les pratiques guerrières et de protéger l’être humain même dans les situations les plus extrêmes. Le droit humanitaire a été crée au 19 ème siècle et pendant longtemps, il s’est limité au peuple européen et plus tard dans d’autres parties du monde. L’avènement de la première guerre mondiale a permis de la diffuser dans toutes les parties du globe. Cette universalisation n’a pas trop déstabilisé les normes du droit de la guerre au départ, mais depuis la chute du mur de Berlin et la fin de la guerre froide, les conflits ont pris une autre physionomie qui rompt complètement avec la situation originelle de ce droit...

Texte complet Au sujet de l'auteur

Droit de l’homme et lutte contre le terrorisme

(Sylvere Ndayambaje)

Sylvère Ndayambaje

Sylvère Ndayambaje,
Doctorant en Histoire de l’Université de Yaoundé I ; Expert en Questions de Défense et de Sécurité, Stratégie, Gestion des Conflits et des Catastrophes

De manière générale, on peut définir le terrorisme comme un mode d’expression par l’usage de la peur et de la terreur. Cette pratique très ancienne a pris une dimension toute particulière depuis les attentats du 11 septembre 2001. Identifié alors comme nouvelle menace contre la paix et la sécurité internationale de l’âpres guère froide, le terrorisme fait l’objet d’une forte mobilisation des Etats. Ainsi le phénomène frénétique observé à la période post guerre mondiale à travers la course effrénée aux armements, la lutte antiterroriste est devenue le champ de bataille privilégié des Etats, surtout industrialisées. Cependant, Irène Khan, le secrétaire général d’Amnesty International pense que «la guerre contre le terrorisme est loin de rendre le monde plus sûr. Cette guerre l’a rendu plus dangereux en restreignant les droits fondamentaux des personnes, en portant atteinte à l’autorité du droit international et en permettant aux gouvernements d’échapper aux regards critique »Le terrorisme constitue donc l’une des plus grandes plaies en ce début du 21ème siècle. Pour Wole SOYIKNA et James ROSENEAU...


Texte complet Au sujet de l'auteur

Peut –t-on parler d’une paix démocratique?

(Sylvere Ndayambaje)

Sylvère Ndayambaje

Sylvère Ndayambaje,
Doctorant en Histoire de l’Université de Yaoundé I ; Expert en Questions de Défense et de Sécurité, Stratégie, Gestion des Conflits et des Catastrophes

La chute du mur de Berlin et la période post-bipolaire marque la fin de l’ordre étatique et des orchestrations ordinaires dans les relations internationales. De la bipolarité , le monde se meut dans une turbulence, en sorte que, chercher à analyser la configuration des relations internationales en termes classiques est désormais insuffisant. Les nouveaux conflits et les guerres asymétriques qui émergent de cette turbulence annoncent les difficultés liées à la démocratie et sa capacité à produire la paix et le bien-être humain. Ainsi, pour Raymond Aron, il y a la paix lorsque les armes se taisent, tandis que pour Schumpeter, la démocratie se définie en terme de « volonté du peuple » comme « source » de la démocratie et de « bien commun » comme son « but. » La paix démocratique quant à elle repose sur le postulant selon lequel les grandes démocraties ne se font pas la guerre, la démocratisation est facteur de paix. ...


Texte complet Au sujet de l'auteur

L’implication du PNUD dans le processus de consolidation de la paix en période post-conflit en République Centrafricaine.

(Sylvere Ndayambaje)

Sylvère Ndayambaje

Sylvère Ndayambaje,
Doctorant en Histoire de l’Université de Yaoundé I ; Expert en Questions de Défense et de Sécurité, Stratégie, Gestion des Conflits et des Catastrophes

La RCA, qui s’étend sur 623.000km2, a connu une histoire marquée par de nombreux coups d’Etat qui ont fragilisé économiquement ce pays tout en inscrivant cette ancienne colonie française, dans un cycle d’insécurité particulièrement préoccupant pour ses 3.9 millions d’habitants1, classés parmi les plus pauvres du monde.
La RCA partage près de 4000km de frontières avec les pays voisins comme le Congo Brazzaville, la République Démocratique du Congo, le Soudan et le Tchad dont l’une des caractéristiques est une instabilité sociopolitique, à la seule exception de la République du Cameroun. La RCA subit le contre coup de cette instabilité sous régionale avec comme conséquences : infiltration de groupes armées ; grande circulation des armes légères. De même, le pays s’est illustré, au cours de la dernière décennie, par une spirale de crisespolitiques dont la dernière, d’Octobre 2002 à mars 2003, se solde par le putch du 15 mars 2003. La période de transition qui suit conduit à l’élection à la présidence de la République du Général Bozizé en mai 2005.Il devient alors impératif d’aller aux origines de cette instabilité. Le retour à la stabilité donne l’occasion au pouvoir en place de résoudre la crise centrafricaine en mettant en place des mesures susceptibles, non seulement de garantir la paix et la sécurité, mais surtout susceptibles de permettre la reconstruction et le développement du pays car, « il ne faut pas attendre que le processus de paix ait aboutit pour entreprendre l’action de remise en état, reconstruction et relèvement. Les opérations de secours doivent être conçues comme une étape préliminaire au développement, et être réalisées de façon à ne pas compromettre le progrès, mais au contraire à servir de tremplin ». La reconstruction du pays devrait privilégier la satisfaction des besoins fondamentaux des populations, qui sont au début et à la fin de tout processus véritable de développement...

Texte complet Au sujet de l'auteur

MUTATION DE LA TECHNOLOGIE DU FER EN CENTRAFRIQUE : ETUDE COMPAREE DE LA FORGE ENTRE BANGUI-BAMBARI

(François Muramira)

Muramira Francois

Muramira Francois
Diplomé ès Anthropologie.

Le fer fut le deuxième métal après le bronze dans l’antiquité. La civilisation métallurgique aurait été attesté en ’Inde vers -1200. Le fer de météorite était découvert aux environs de -3500. Il était utilisé dans la fabrication des bijoux. L’origine du fer en Afrique est mal établie. Il est difficile de savoir quel était le premier pays qui avait connu ce métal. La sidérurgie serait venu en Afrique au 3ème siècle avant Jésus Christ , à partir de l’Asie Occidentale via l’Egypte où les foyers de haute civilisation se trouvaient avec les pratiques de l’agriculture, poterie et la métallurgie ( UNESCO,2002)

Selon les archéologues qui s’intéressent à la métallurgie du fer en Afrique, la diffusion s’était effectuée à partir de ces foyers vers le sud. De l’Egypte, la métallurgie du fer serait partie vers Méroé qui est considéré comme un jalon essentiel de cette diffusion ( Y. MONINO , 1998). On parlerait comme foyer supplémentaire de diffusion le golfe de Syrte en Libye qui aurait rayonné vers le sud à l’ouest du lac Tchad. (Henri TORNEUX, 1988).

La diffusion du fer en Afrique centrale daterait de 450 avant Jésus Christ, juste au début de l’ère chrétien (B. MARTINELLI , 2004) . Les routes du peuplement Bantou étaient suivies par la métallurgie du fer. Cette date est obtenue tant au Cameroun qu’au Gabon. Par la suite, elle se serait répandue dans les autres régions voisines, notamment en République Centrafricaine. Donc, le fer serait arrivé en Afrique centrale à partir de l’Afrique de l’Ouest, notamment dans la boucle du Niger ( B. MARTINELLI , 2004)...


LA VERSION HTML N'EST PAS DISPONIBLE

PDF version

The Memory of the Netherlands: Introducing Cultural Heritage
into the New Teaching-Learning Environment

(Olivier Nyirubugara)

National Library of the Netherlands

National Library of the Netherlands in The Hague where the Memory of the Netherlands Project is housed.
©O. Nyirubugara,April 2006

Olivier Nyirubugara, June 2005

Olivier Nyirubugara

Educational reforms and the pedagogical innovations that go with them have become a major preoccupation of all those involved in the educational sector and a major subject discussed by scholars worldwide. The advances in Information and Communication Technologies (ICT) and the fast-spreading phenomenon of cultural heritage digitisation are part of those innovations whose place in the New Teaching-Learning Environment needs analysing and defining. History teachers and their pupils are among those principally targeted by memory institutions when they decide to implement a digitisation project. The Memory of the Netherlands, a national programme of the National Library of the Netherlands aiming to digitise Dutch cultural heritage collections, is one of the newcomers on the educational scene and its place in the existing history teaching pedagogy needs to be studied. Should Digital History resulting from the Digitised Cultural Heritage replace or supplement conventional classrooms? Should history teachers go on with traditional textbook-based methods while their pupils are said to belong to the Internet Generation? To what extent should history teachers be facilitators or instructors? This article aims to answer these questions among others, with the educational modules of the Memory of the Netherlands serving as illustration...


LE TEXTE COMPLET VERSION HTML

PDF version

JOHN STEINBECK'S ANTI-CAPITALISTIC SENTIMENTS AS PORTRAYED IN THE GRAPES OF WRATH.

(Olivier Nyirubugara)

Image courtesy MPTV.net

Okies migrating to California. Image courtesy MPTV.net

Olivier Nyirubugara, June 2005

Olivier Nyirubugara

American literature has offered many facets to world literature and covered various themes and aspects such as adventures, religion, philosophy, slavery, … However, no one would dispute that Seinbeck's œuvre in general and his The Grapes of Wrath in particular, have explored quite a new field that American Literature had not dealt with so clearly before. That field is the lower class people's social conditions

The Grapes of Wrath was chiefly situated in California, one of the strongholds of capitalism in the world. Being born there, in the rich Salinas valley, Steinbeck was an eyewitness of the injustices imposed on the laboring class. His attention was not drawn by local laborers' conditions but by the migrants who came from faraway states like Kansas, Arkansas, Oklahoma,… He concentrated on a twelve-person-family-the Joads-who, like other families, were chased from their farms by banks and took the way to California where the same banks and their accomplices were to exploit them.

The heart of the novel is the excesses of capitalism in a very disastrous economic crisis, namely the 1929-1939 depression. John Steinbeck was angered by the rich men and banks that took advantage of the situation to enrich themselves to the poor people’s detriment.

His anti-capitalistic sentiments were also motivated by the indifference and negative involvement of local authorities and police to the owners' profit. As everyone was touched by the crisis, the owners offered them money and in return, they promised to help or to shut their eyes to the owners' misdeeds.

The Grapes of Wrath also displayed the situation of the owners' victims. It showed how a few of them attempted to resist the owners' Machiavellian methods, and how many of them fell into the owners' trap. But generally speaking, Steinbeck sided with the migrants and personally got involved in their struggle for better labor conditions...


LE TEXTE COMPLET VERSION HTML

PDF version

MARK TWAIN’S SATIRICAL APPROACH TO MIND- 19TH CENTURY AMERICAN SOCIETY AS DEPICTED IN THE ADVENTURES OF HUCKLEBERRY FINN

(Olivier Nyirubugara)

Mark Twain

Mark Twain, author of The Adventures of Huckleberry Finn

Olivier Nyirubugara, June 2005

Olivier Nyirubugara

Mark Twain’s The Adventures of Huckleberry Finn is to be classified among protest novels. Its main aim was to protest against some evil practices that were frequent in mid-19th century America frontier society. To make it more attractive to the readers and more affective to change society, Mark Twain used satire, which is a literary manner of denouncing, criticising and laughing at the foibles, crimes or vices of a person or society, with the aim of correcting them. Usually, humour plays a great role and makes people laugh, which makes it easier for satire to reach its targets.

The above definition exactly applies to Huck Finn, for it attacked the vices of the 19th Century American society, with the intention of correcting them. Many of those vices had been witnessed by the author, who was sometimes victim of them. His life and experience provided him with much material, which is estimated at four fifths of all his writings. This proves that Mark Twain dealt with a situation that really existed and which he knew very well. He had lived in many areas, in many conditions, bad and good, had chanced his luck in printing, steamboat piloting, the army, mining, journalism, novel and essay writing,…All this rich background and experience allowed him to scorn and ridicule his contemporaries’ misdeeds.

Also, Mark Twain chose his characters according to what he wanted to denounce, and all contributed to the success of his work. His satire was so severe toward society that the latter considered it to be outrageous, rough, coarse, immoral and inelegant. It was banned from libraries for years. This proves how deeply Huck Finn had reached its targets, namely corrupt society and institutions.

The main theme of Huck Finn is “man’s inhumanity toward man”. Mark Twain depicted it under various forms, notably slavery and violence. These were the first targets of his satire, and the main cause of his pessimism and disappointment. Other minor targets were the frequent vices that had become part of frontier culture and life. These were swindling, drunkenness and materialism. Mark Twain confronted his here with all those evils one by one, and made him overcome them. Some of them were supported by social and religious institutions, and Huck’s victory over them confirmed Twain’s intention to change society...


LE TEXTE COMPLET VERSION HTML

PDF version

Evaluation des outils de prédiction d’éléments cis-régulateurs dans les génomes de mammifères

(Jean Valéry Turatsinze)

Jean Valéry Turatsinze, août 2005

Jean Valéry Turatsinze
Chercheur en Bioinformatique à l'Université Libre de Bruxelles.

Ce travail concerne l’évaluation de la capacité de deux outils bioinformatiques pour la prédiction d’éléments cis-régulateurs dans les génomes de mammifères. L’objectif principal est de voir l’effet des différentes manières de modéliser les séquences génomiques (modèles de background) sur l’efficacité de prédictions de sites de fixation des facteurs de transcription.

Les deux outils (programmes) évalués, patser et MotifLocator, utilisent la même représentation des éléments cis-régulateurs (représentation sous forme de matrices) mais des modèles de background différents pour modéliser les séquences génomiques. patser utilise un modèle basé sur un schéma de Bernoulli alors que MotifLocatorutilise un modèle basé sur les chaînes de Markov. L’approche utilisée consiste à comparer les sites prédits par MotifLocator et patser aux sites annotés. Pour chaque facteur de transcription, nous avons recherché les sites cibles annotés dans la base de données TRANSFAC et nous les avons localisés dans leur contexte génomique en utilisant les séquences de la base de données TRANSPRO. Ensuite, sur les séquences promotrices de gènes-cibles annotés de chaque facteur de transcription, nous avons fait tourner patser et MotifLocator avec différents paramètres. Le but étant d’observer l’évolution des paramètres statistiques tels que la sensibilité, la valeur prédictive positive ou encore la précision, en fonction des paramètres de détection.

Pour réaliser cette approche, nous avons dû développer le programme transpro-analysis, un gestionnaire de tâches qui permet de lancer tous les programmes et de générer toute une séries de conditions de prédictions, ce qui permet de voir les quelles donnent les meilleures résultats. Le programme transpo-analysis utilise largement les possibilités offertes par RSAT (Regulatory Sequence Analysis Tools), un ensemble de programmes dédiés à l’analyse de séquences régulatrices. Nous avons aussi développé le programme compare-features qui permet d’effectuer les analyses statistiques sur les prédictions....


LA VERSION HTML N'EST PAS DISPONIBLE

PDF version

LA TECHNOLOGIE DE LA FORGE A BANGUI : ETUDE DE TRANSMISSION DES SAVOIR-FAIRE AU QUARTIER SENEGALAIS DANS LE 3ème ARRONDISSEMENT

(François Muramira)

Muramira Francois

Muramira Francois
Diplomé ès Anthropologie.

Le travail du fer n’est pas seulement l’apanage des pays industrialisés. D’après les recherches archéologiques, le travail du fer était répandu sur les cinq continents. Pour le continent africain, ce métier a été pratiqué depuis l’antiquité, il y a plus de deux millénaires .

Cependant, ce travail a connu un développement important et retenait l’attention des rois africains vers le Xème et XIIème siècles avec les guerres entre les royaumes, car les royaumes qui connaissaient cette technologie possédaient une supériorité militaire sur les autres en raison de l’efficacité des armes de guerre en fer qu’ils détenaient. Ceci attestait déjà l’importance de ce métier dans les sociétés africaines anciennes.

Le travail du fer était développé dans toutes les parties de l'Afrique que ce soit en Afrique Occidentale ou en Afrique Centrale. Selon les archéologues qui s’intéressent à la métallurgie de fer en République Centrafricaine (RCA), il est possible que l’avènement du fer dans la partie Nord de ce pays, se soit effectué à partir de l’actuel Nigeria pour transiter par le Cameroun et le Tchad. Même si les sociétés Centrafricaines de la savane pratiquent le métier de la forge, les forgerons qui s’établissent actuellement dans la capitale Bangui sont en majorité d’origine étrangère : tchadienne, nigériane, nigérienne, camerounaise etc. et sont aussi en majorité de confession musulmane....


LA VERSION HTML N'EST PAS DISPONIBLE

PDF version